Mesures de compensation des désavantages pour personnes handicapées

Si l’on ne tient pas compte de leurs besoins particuliers, les personnes handicapées peuvent être victimes d’inégalités durant leur formation. En choisissant une profession, la personne doit pouvoir faire valoir ses points forts sans être pénalisée outre mesure par ses points faibles.

Ces mesures concernent principalement des handicaps tels que dyslexie, dyscalculie, troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) et/ou autres déficits (malvoyance, surdité partielle et autres).

Si une mesure de soutien apparaît nécessaire, il incombe à la personne en formation d'entreprendre les démarches nécessaires auprès de l'école professionnelle.

Pour que les apprentis puissent bénéficier d'une compensation des désavantages, une demande de mesures pendant la formation (mesures d'accompagnement et aides) doit être déposée au début de la formation et une demande de mesures pendant la procédure de qualification (PQ). Dans le cadre de la PQ, la compensation de désavantage n'est accordée que si, malgré les mesures de soutien pendant la période de formation, la réussite à l'examen final dépend du cadre et/ou de la forme sous laquelle l'examen est effectué.